Aller au contenu

La Charte d’HelvEthica

Préambule

Il n’y a pas, en Suisse, de véritable organe de contrôle en charge de vérifier que les lois qui sont instaurées, les ordonnances ou les règlements soient bien conformes à la Constitution. C’est au souverain qu’incombe cette responsabilité

Mais le citoyen-souverain n’a aucun moyen d’agir autrement que par les votations, les initiatives populaires et les référendums, ce qui limite considérablement son pouvoir direct. Il confie donc cette tâche à des partis politiques qui sont censés le défendre, au niveau communal, cantonal et fédéral.

Force est de constater que la tendance des partis politiques traditionnels et de leurs représentants au niveau des Chambres ainsi que les membres du Conseil fédéral, est plus orientée par des conflits d’intérêts que par les valeurs fondamentales de la Constitution et les intérêts réels du peuple souverain.

Il y a donc une sérieuse pièce manquante entre le citoyen et le législatif. Cette pièce, nous avons l’intention de la fournir avec HelvEthica. Un parti politique totalement en-dehors des clivages gauche-droite-centre et dont les représentants s’engagent à rester incorruptibles.


***
Nous défendons des droits, pas des intérêts !

***
Ni gauche, ni droite, ni centre !
Nous sommes de tous les horizons !
Et nous y resterons !

***

Valeurs et buts

Issu d’un mouvement citoyen, HelvEthica est un parti politique fondé sur les valeurs de la Constitution fédérale suisse.

En ce sens, les membres d’HelvEthica, à l’instar des fondateurs de ce pays, « œuvrent pour garantir et renforcer la liberté, la démocratie, l’indépendance et la paix dans un esprit de solidarité et d’ouverture au monde. Ils sont déterminés à vivre ensemble leurs diversités dans le respect de l’autre et l’équité, conscients des acquis communs et de leur devoir d’assumer leurs responsabilités envers les générations futures, sachant que seul est libre qui use de sa liberté et que la force de la communauté se mesure au bien-être du plus faible de ses membres. »

HelvEthica se donne pour mission principale de défendre la Constitution suisse contre toute velléité visant à dégrader ses fondements. En particulier pour ce qui touche aux droits fondamentaux et aux buts sociaux tels que décrits dans la Constitution. En ce sens, elle s’engage à dénoncer et à combattre toute dérive présumée ou potentielle ainsi que toute irrégularité constatée en la matière, a priori ou a posteriori. 

HelvEthica se donne pour mission parallèle d’étudier toutes les possibilités de faire évoluer la Constitution suisse, de manière à ce qu’elle garantisse une existence digne et humaine à chaque citoyen et de manière à ce que la gouvernance du pays soit libre de tout conflit d’intérêt, de toute compromission et de toute tromperie ou dissimulation.

Principes décisionnels

HelvEthica s’engage systématiquement sur les sujets touchant indiscutablement aux droits constitutionnels. S’agissant des sujets plus ambigus ou nécessitant une réflexion plus approfondie, HelvEthica fait appel à des compétences internes et/ou externes pour constituer un dossier d’étude qu’elle présente à ses membres pour prise de position. Si la position des membres est mitigée, HelvEthica en respecte la proportionnalité dans ses prises de position. Si la position des membres est claire, HelvEthica s’engage avec tous les moyens disponibles pour qu’elle soit défendue et entendue.

Membres et engagement moral

Toute personne âgée de 16 ans ou plus et habitant en Suisse (ou à l’étranger si détentrices de la citoyenneté suisse ou d’un permis d’établissement) peut devenir membre d’HelvEthica. Les personnes morales ayant leur siège en Suisse sont également admises en tant que membres.

Les membres d’HelvEthica – ci-après également appelés « les membres » – ainsi que toute organisation amie, s’engagent sur l’honneur à respecter la Charte, les statuts, le règlement, les directives et les objectifs visés par le parti.

Les membres d’HelvEthica s’engagent à faire preuve d’un esprit pacifique, ainsi que d’une attitude de respect envers toute personne, quel que soit son genre, son intégrité physique ou psychique, sa nationalité, sa langue, son orientation philosophique, religieuse, politique ou sexuelle.

Pour HelvEthica, l’indépendance est essentielle afin de pouvoir agir librement en restant intègre pour privilégier l’humain. Les personnes qui apportent leur concours au parti et les élus politiques d’HelvEthica en particulier, tout comme ses dirigeants et autres représentants, sont tenus contractuellement de refuser tout accord susceptible de conduire à un conflit d’intérêt ou à une influence contraire aux principes d’HelvEthica et de refuser quelconque avantage en espèces ou en nature.

Organisation

HelvEthica est organisé en sections régionales et cantonales, ainsi qu’une section dédiée aux suisses de l’étranger.

HelvEthica accorde une large place aux jeunes et les encourage à adhérer à HelvEthica-for you(th), le groupe des jeunes d’HelvEthica.

HelvEthica offre l’opportunité à ses membres de rejoindre des cellules de réflexion, d’études indépendantes, de compétences, de ressources et de moyens appelées « cellules participatives », de manière à encourager progressivement, une certaine décentralisation de la gouvernance. 

fr_FRFrançais